Nouvelles d'Afrique


Samedi 10 décembre :
Retour de Bobo en début d'après-midi, avec les deux pendules destinées à l'école. Les femmes de l'équipe sont depuis 11 heures immergées dans une réunion quelque peu compliquée avec les femmes du village impliquées dans le micro crédit. Ce micro-crédit est réalisé par l'association Kélémagni de Doué la fontaine, près de Saumur en France. « Kan Kélé » est son relais sur place chaque année.



Travail long et fastidieux qui va durer non stop jusqu'à 15h, juste ponctué par une assiette de riz avalée « sur le pouce »...
15h30, il faut vite enchaîner par la réunion avec les parents des enfants parrainés.

Devant une assemblée attentive, le rappel du travail réalisé au niveau des parrainages depuis 2008 et des bons résultats de la vente des vêtements, ainsi que du fonctionnement du poste de premiers soins installé chez Seïdou, donnent lieu à des échanges. Chaque phrase dite en français est aussitôt traduite en Dioula par Issa, et réciproquement.

A la fin de cette réunion, chaque enfant reçoit le présent offert par son parrain. Les petits sacs en tissu ont remporté un vif succès. (9 enfants n'ayant rien reçu au cours de l'année, l'association s'est substituée aux parrains « défaillants » pour éviter les frustrations.)
Les « merci, merci ! » à l'association et aux parrains pleuvent de toutes parts et chacun rentre chez soi, avec son « précieux cadeau »



La fatigue accumulée durant cette journée commence à peser, personne ne tardera à rejoindre sa case dès le repas du soir terminé ! L’arma-tan commence à souffler et la poussière entre partout.

Dimanche 11, journée repos, rangement, salutations et préparation de l'ambulance pour le départ lundi matin vers Bobo Dioulasso et  la commune de Tenado, où se trouve le petit hôpital de brousse de Doudou.

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2015 - Sitemap