Nouvelles d'Afrique


Debout à 5:00, nous prenons la route dans un épais brouillard qui va rester tenace jusque tard dans la matinée. La conduite est un peu fatigante.

Faute de poste de ravitaillement, nous ronlons jusqu'à la panne sèche et utilisons un jerrican de secours pour remettre 20 litres. Ce n'est que 80 km avant la frontière que nous trouvons une station pour remettre tout en ordre.

Arrivée à la frontière, nous ne mettons que "quatre heures" pour faire les formalités, sans trop de problèmes. Les douaniers sont très intrigués par les matelas coques, ils pensent que nous voulons passer du "sucre" en douce... Nous évitons de justesse l'ouverture au couteau pour vérifier le contenu.

 Le no mans land, toujours aussi cahotique, se passe sans trop de problèmes.

Nous quittons la frontière vers 15:00, mais décidons quand même de rallier Nouakchott situé à 470km...de désert, jusqu'à l'auberge Menata. Fort heureusement la route est un vrai tapis. Il faut juste surveiller que les dunes n'aient pas recouvert le bitume.

Nous arrivons vers 22:00 et comme nous avions trouvé les coordonnées GPS de l'auberge sur internet, nous pouvons rallier facilement dans le dédale de Nouakchott notre lieu de repos pour la nuit et gràce au compas du GPS.

Pour la première fois, nous apprécions le confort d'un lit et pouvons dormir sans nos polaires. Depuis le départ, nous avions constaté que les températures étaient nettement inférieures à la normale et c'est seulement maintenant qu'il commence à faire un peu plus chaud.

Il nous faudra encore deux jours pour finir la traversée de la Mauritanie. Nous avons prévu de faire une pause d'une demi journée avant de reprendre la route, mais demain sera un autre jour et le futur ne manque pas d'avenir !

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2015 - Sitemap