Nouvelles d'Afrique


Ce matin, nous avons rencontré quelques soucis pour sortir du foyer des bonnes soeurs. L'ouverture du portail était prévue à 07:00, mais il a fallu attendre une demi-heure supplémentaire, qu'elles aient terminé leur scéance de prières.

Nous quittons la ville, non sans difficultés, dans un nuage de pollution intense et une cohue indescriptible de véhicules en tous genres. Pas de problème particulier sur la route vers Segou.

 

En arrivant c'est le choc. La ville a litéralement explosé, tant en population qu'en constructions. Nous avons réussi à trouver, un peu à l'écart du centre ville, une auberge calme et confortable qui nous permettra de bien nous reposer et nous doucher. Le reste de l'après midi est consacré à une ballade en ville.

Comme c'est jour de marché, nous nous promenons parmi une foule animée et bigarée. André retrouve avec plaisir son ami Mamadou, piroguier, qu'il n'avait pas revu depuis six ans. Nous sommes invités à passer la soirée chez lui.

Nous avons contacté Alain Saignol (Burkina Secours). Il doit se rendre à Ouagadougou demain, mais a délégué un membre de son équipe  pour nous accueillir à notre arrivée à Bobo. Nous touchons bientôt au but, mais demain est un autre jour...

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2015 - Sitemap