Nouvelles d'Afrique


Lundi 28 novembre :

En brousse, le réveil se fait tôt, le jour n'est pas encore levé, femmes et enfants sont déjà au travail.
Après le petit déjeuner, nous rencontrons Ali, le réparateur de vélos, à qui nous remettons la mallette de réparation préparée avec soin par André, notre « spécialiste vélos ». Très  fier d'avoir de beaux outils, qui lui permettront d'assurer l'entretien des vélos de la Poste qui arrivent par le convoi et nous demande de  «remercier, vraiment, vraiment!» le donateur.

Nous profitons de la récréation de 10h pour rendre visite au nouveau Directeur de l'école et l'informer sur le travail que nous réalisons sur place. Ce premier contact nous rassure sur le sérieux avec lequel il prend son travail, rien à voir avec la Directrice qui était en poste l'an dernier! Un nouvel enseignant, malheureusement absent ce matin, pour des démarches administratives, a également été mis en poste. Une réunion de travail est prévue lorsque le groupe sera arrivé.

A notre retour, Rosalie a commencé le long et fastidieux travail de la fabrication du « soumbala » (sorte de condiment pour préparer les sauces) qu'elle ira vendre au marché dans quelques jours.

Après l'école, les enfants savent que nous sommes arrivés, et viennent faire soigner leurs blessures.

Demain, nous irons à l'hôpital de brousse de Toussiana, pour rencontrer le major et préparer l'arrivée du convoi. Le camion qui transporte notre matériel, restera parqué dans la cour de l'hôpital, pendant que les jeunes du convoi viendront découvrir pendant 48h, la vie d'un village de brousse.

 

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018