Nouvelles d'Afrique


Lors de notre dernier séjour à Wempéa 2, nous avions constaté que les ressorts des machines de "Toussiana Cajou" posaient des problèmes. La mauvaise qualité du métal utilisé pour leur fabrication au Burkina Faso en était la cause.

Nous avons donc rapporté un modèle avec nous pour essayer d'en acheter de meilleure qualité, en France. Malheureusement, impossible de trouver des modèles de série, identiques sur le marché. Nous avons donc eu recours à une fabrique de ressorts de la région pour faire réaliser dix exemplaires de très bonne qualité, qui permettront un fonctionnement optimum des machines.
Nous venons de les récupérer et de les expédier à Nicodème. La récolte des noix de cajou  commence et leur arrivée tombera à pic !

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018