Nouvelles d'Afrique


Au retour de Bobo-Dioulasso, nous rencontrons le comité de gestion de l'eau du village de Koupégué.

Depuis quelques jours, nous avions constaté que la pompe de leur forage, situé à 2 km de Wempéa 2, ne fonctionnait plus.

En s'informant auprès des habitants, nous avons appris que ce problème existait depuis six mois et que les femmes devaient venir jusqu'au forage de Wempéa 2 pour s'approvisionner en eau. Une première tentative de réparation avait coûté 95 000 CFA à la population de Koupégué, mais avait échoué à cause d'une pièce tombée au fond du forage. Pour finaliser la réparation, il manquait encore 50 000 CFA, mais les habitants n'avaient plus d'argent. Après concertation nous décidons, à l'unanimité, de leur apporter une aide. La somme prévue pour les achats faits à Bobo-Dioulasso, n'a pas été entièrement dépensée, il reste 11 000 CFA, auxquels chacun de nous apporte une contribution personnelle, ce qui permet de remettre au comité une somme de 35 000 F CFA.Charge à eux de se procurer le reste. Cette démarche va leur permettre de relancer le technicien pour terminer les travaux, que nous espérons dans des délais rapides. Le soir même, une fête avec musiciens (balafon et tambours) était donnée en notre honneur jusque très tard dans la nuit.

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018