Nouvelles d'Afrique


Au retour de Kara, où nous avons pu trouver tout le matériel nécessaire à la création de la pépinière, nous nous arrêtons à l'école de Kawa-bas (Pouda) où Victor, l'ancien directeur de Kawa-haut, enseigne maintenant.

Le spectacle est consternant et nous avons du mal à réaliser que ce que nous découvrons correspond à la réalité ! L'école se trouve dans les ruines d'un bâtiment, dont une partie s'est écroulée pendant la saison des pluies.

Les enseignants et leurs élèves travaillent chaque jour avec la menace que le reste du bâtiment s'effondre. Les murs porteurs sont parcourus par d'énormes fissures laissant voir le jour au travers.

Dans la cour, deux classes de fortune, en branchages et palmes abritent le reste des enfants.

Dès que les pluies arrivent, elles se transforment en passoires et ne sont plus utilisables.

Que faire ? Quelles solutions proposer ? Nous restons muets devant tant d'abnégation et de courage. Plus de 300 enfants attentifs et heureux d'être à l'école, des enseignants responsables ! Le sommeil sera difficile à trouver.

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018