Nouvelles d'Afrique


Mercredi 23 novembre :
Nous devons attendre le lever du jour pour quitter le poste de gendarmerie (sécurité oblige!)

La route détruite il y a deux ans est toujours en chantier et nous devons rouler sur une piste de dégagement. Les premières heures sont les plus difficiles, avec le soleil dans les yeux, au milieu d'un nuage de poussière. Les croisement avec les camions se fait «à  l'aveugle ».

Ce parcours difficile va durer 5 heures pour rejoindre Tine Tan. Après la qualité du la route s'améliore, mais nous devons rester vigilents aux animaux et « trous surprise »
Les contrôles de sécurité sont très nombreux et efficaces.

Notre arrivée à Aayoûn el Atroûss en fin de matinée...

...nous engage à continuer notre périple jusqu'à Niorot du Sahel au Mali. Les formalités de police et de douane sur place sont réalisées relativement rapidement et sans problèmes.
Pas de cyber à Niorot, mais la gentillesse d'Adama, un enseignant qui possède une clé 3G et nous permet ce soir de vous envoyer ces nouvelles. Merci à lui.

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018