Nouvelles d'Afrique


Vendredi 9 décembre :
7h 30, nous nous rendons à l'école pour une longue séance de photographie. C'est effectivement le lieu idéal pour regrouper les 70 enfants parrainés par l’association Kan kélé et photographier chacun d'eux.

Au retour, marraines et parrains recevront ainsi un portrait récent de leur filleul(le). La pratique de l'appareil photo n'étant pas chose courante ici, il faut prendre un peu de temps pour mettre l'enfant en confiance et obtenir un sourire... pas forcément  évident !
D'une année sur l'autre, la physionomie des enfants change beaucoup et avons  parfois  du mal à les reconnaître.

L'après-midi, nous reprenons la piste vers Toussiana pour nous rendre jusqu'aux bureaux  de l'Inspection Primaire où nous avons rendez-vous avec l'Inspecteur. Cette réunion a pour objet de faire le point sur le travail de Kan Kélé au niveau des enfants parrainés et la nouvelle équipe d’enseignants mise en place depuis la rentrée. Nous profitons de l'occasion pour l'informer des bons résultats de la vente de vêtements, qui nous ont permis :

  • Pour l'école ; de faire fabriquer par le menuisier du village dix ardoises géantes de 1,20m X 0,90m, pour faciliter le travail des enfants par groupes, ainsi que deux grands tableaux d'affichage pour les grandes classes. Deux pendules vont être également acquises pour mieux organiser la gestion du temps en classe et faciliter l'apprentissage de l'heure pour les enfants.
  • Pour le village ; de faire réparer les joints supérieurs de la pompe du forage qui commencent à montrer des signes certains de défaillance.


A peine avons-nous rejoint Wempéa 2, qu'une nouvelle réunion avec le comité de suivi des enfants parrainés nous attend. Il sollicite notre soutien pour les accompagner dans l'organisation de leur fonctionnement. Cette rencontre ne prendra fin qu'une fois la nuit tombée...

Demain, samedi 10 décembre, deux adhérents nous quittent pour regagner la France ; nous profitons d'un aller-retour à Bobo, pour l'achat des pendules et une rencontre avec  Alain Seignol  pour les déposer à la gare routière, d'où il prendront le bus pour Ouagadougou.

Le reste de l'équipe rejoindra lundi le village de Tenado et le petit hôpital de Doudou, où l'ambulance viendra prendre son nouveau service, à la fin de notre périple.
Encore un peu de patience pour les prochaines nouvelles... nous ferons de notre mieux !

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018