Nouvelles d'Afrique


Samedi 17 décembre :
Après une nuit de repos et un bon petit déjeuner, nous reprenons la route, cahin-caha, slalomant entre trous et crevasses. L'état de « la côte de la mort », surnommée ainsi par les chauffeurs routiers, s'est encore aggravé. Les accidents sont quotidiens et durant la montée, au pas, nous en croisons deux.

Arrivés à Niamtougou, nous prenons la piste de latérite. Nous « mangeons la poussière », mais la conduite est plus facile.

Au bout de 30 km, l'arrivée au village est signalée par un beau panneau flambant neuf.

Nous passons devant l'école, le nouveau bâtiment est là, magnifique ! (comme une belle demoiselle... nous dira le chef du village.) L'émotion est forte, un peu de patience... vous la découvrirez plus en détails dans un prochain envoi !
Nous retrouvons avec plaisir notre « hôtel des étoiles » et l'accueil chaleureux de la famille de Jérémie.
Les deux deniers vélos sont déchargés du toit de l'ambulance. Ils sont offerts aux familles de Jérémie et de Victor, en remerciement de l'aide précieuse qu'ils nous apportée durant toute la durée des travaux.

La journée de dimanche sera consacrée à la mise en place du planning du séjour. Lundi, un aller retour est prévu à Kara (70 km) pour vérifier avec le mécanicien quelques points défectueux et vous donner des nouvelles.

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018