Nouvelles d'Afrique


Jeudi 6 février. Durant les journées précédentes, les visites dans les concessions se sont poursuivies. Chaque fin d’après-midi, le « rituel » d'essayages de lunettes avait sa place et faisait des heureux.

Ce jour, rendez-vous avait été pris chez Marcel, le mécanicien de Kara, pour solutionner quelques problèmes mécaniques constatés durant le trajet et éviter qu'ils ne prennent des proportions irréversibles.

L’harmattan a repris son souffle, chaleur et poussière sont au programme.
Jérémie a profité de l'occasion pour venir assister assister aux funérailles d'une parente. C'est une cérémonie traditionnelle, avec procession au rythme des chants et tambours sur un parcours de plus de 6 kms, dont il rentrera épuisé.

Vendredi 7 février. Nouvelle « grimpette » jusqu'à Kawa-haut

pour faire les photos des enfants parrainés dans leur cadre de vie. La vue depuis le sommet de « la montagne est toujours aussi belle.

Au retour, passage à l'école de Kawa-bas pour vérifier que la qualité des réparations  soit conforme à notre attente. Les semonces ont porté leurs fruits ; cette fois-ci le travail a été fait sérieusement !

Samedi 8 février. Branle- bas de combat à l'école de Kawa-bas. Une salle de classe a été mise à notre dispositions pour le traditionnel marché aux vêtements organisé par Kan Kélé.

Grand succès auprès des adultes comme des enfants.

La recette est conséquente et viendra s’ajouter à celle de Kawa-haut pour enrichir la caisse des deux écoles et permettre ainsi l'achat de petites fournitures et produits d'entretien des sanitaires durant l'année scolaire.

Le détail des dépenses et leurs justificatifs sont mis, avec beaucoup de sérieux à la disposition de Kan Kélé pour contrôle lors de notre venue sur place.
Dimanche, nous nous rendrons au marché de Niamtougou (30 kms) et si le réseau fonctionne, nous en profiterons pour envoyer ces nouvelles depuis le cyber...

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018