Nouvelles d'Afrique


Un nouvel élan pour Kankélé...

Depuis plus de trois ans, compte tenu des différents problèmes rencontrés en Afrique de l'Ouest, et plus particulièrement ceux liés à la sécurité, il ne nous est plus possible de nous rendre sur place avec un véhicule, élément indispensable pour pouvoir travailler en brousse. Cette situation ne permet plus le suivi et le contrôle des travaux engagés avec les conséquences qui en découlent. La décision a donc été prise en réunion de bureau, d'engager Kankélé vers de nouveaux horizons, tout en conservant le suivi des enfants parrainés pour leur scolarisation, au Burkina Faso et au Togo.
Lors d'un voyage privé au Laos début 2019, nous avons été confrontés, en dehors des sites touristiques, à des situations identiques par certains côtés à celles rencontrées en Afrique.

Quelques mots sur le Laos:

La République Démocratique Populaire du Laos est un pays d'Asie du Sud Est, sans accès à la mer, entouré par : la Birmanie, la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et la Chine. La ville de Vientiane est sa capitale, la langue officielle : le lao, et la monnaie officielle : le kip. Situé entre le 14e et le 22e parallèles nord, sa superficie est de 236 800 km2 avec une population d'environ 6 600 000 habitants. Les montagnes et les plateaux occupent plus de 70 % du pays. Le fleuve Mekong (très peu navigable en raison d'un débit très irrégulier lié à la présence de barrages) le traverse du Nord au Sud. Le climat tropical est caractérisé par les moussons. Il y a deux saisons : saison sèche d'octobre à avril, saison des pluies de mai à septembre.
Le Laos est classé dans la catégorie des pays les plus pauvres du monde.
Le secteur agricole est le plus important. Il représente 42 % du PIB et 80 % de l'emploi total, mais ses ressources sont insuffisantes pour subvenir aux besoins de la population locale. Les terres cultivables (4%) sont essentiellement consacrées à la riziculture.
Depuis quelques années le Laos s'est ouvert au tourisme, mais les bénéfices ne profitent qu'à une très petite partie de la population. Ce pays est très en retard sur le plan du développement humain et économique et manque d'infrastructures de transports adéquates.

Le Laos a connu une histoire mouvementée et chaotique, avec une période particulièrement douloureuse durant la guerre du Vietnam. De 1964 à 1969, les Etats-Unis ont déclenché le  "Rolling thunder", opération de bombardements intensifs provoquant un désastre, notamment dans la Plaine des Jarres (où pourtant la Piste Ho Chi Minh ne passe pas).  Plus de 550 000 raids, soit une attaque toutes les huit minutes pendant neuf ans. Plus de 260 millions de bombes à sous-munitions ont été larguées sur des zones peuplées du pays, (plus que la totalité des bombes larguées durant la seconde guerre mondiale!) ce qui fait du Laos le pays à avoir été le plus bombardé de l'histoire par rapport à sa superficie. Cette campagne militaire a provoqué un million de morts parmi la population laotienne.

Lors de nos rencontres, nous avons été interpelés, dans le village de Nongsa (près de la petite ville de Champasac.) par l'état de l'école primaire.

Il y a une dizaine d'années, le gouvernement japonais avait apporté son soutien en finançant la construction de trois classes. Depuis, aucune aide n'est parvenue et le gouvernement laotien, dont les moyens sont limités, n'a pu agrandir cette école pour répondre au nombre d'enfants scolarisés. Une classe de fortune en planches avait été réalisée avec l'aide de la population, mais son état, compte tenu des conditions climatiques, est de plus en plus dégradé.

Au Laos, la population analphabète représente environ 27 %. L'enseignement primaire dure cinq ans. Le gouvernement laotien consacre environ 13% de ses dépenses à l'éducation.

Soucieux de poursuivre notre politique d'aide humanitaire axée uniquement sur des projets d’intérêt collectif et de favoriser l'éducation des enfants, Kankélé s'est engagé pour construire une nouvelle salle de classe "en dur" et l'équiper en tables et bancs pour permettre  d'exercer et recevoir un enseignement dans de bonnes conditions.
La période de mousson diminuant d'activité, un premier mandat vient d'être envoyé, afin de pouvoir rapidement commencer les travaux.


 

 

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018