Nouvelles d'Afrique


De retour du Laos, la tête encore remplie d'émotions fortes, dans des conditions climatiques et de confort quelquefois difficiles, nous rapportons quelques images des projets réalisés durant notre séjour.
_________________________________

A Nongsa, le chef du village et les enseignants attendaient notre arrivée pour inaugurer la nouvelle classe.


Satisfaction de découvrir un travail bien fait !

 


Même si la lecture n'est pas évidente, on constate que Kan Kélé est à l'honneur.


Remise d'un diplôme de reconnaissance à Kan Kélé.


A l'intérieur de la classe, les tables et bancs neufs attendent les enfants ....


et la maîtresse !


Le bonheur de découvrir une belle classe toute neuve et d'avoir de beaux cahiers.


Au fond de la classe, notre correspondante: Nang avec Tina sa petite fille et sa maman.


Pendant toute la période de construction, la maman de Nang qui habite à quelques kilomètres, est venue chaque jour
contrôler les matériaux et suivre l'avancement des travaux pour s'assurer que le travail serait bien fait.
Un grand merci à elle pour son aide précieuse !


Après avoir partagé un léger repas avec les autorités présentes, quelques parents d'élèves et les enseignantes,
un spectacle préparé avec les enfants nous a été offert pour remercier l'association de son soutien.



________________________________



A une dizaine de kilomètres de Nongsa, dans le petit village de Nongdern...


...l'école toujours inachevée, offre des conditions précaires pour un enseignement correct.
De droite à gauche, l’enseignante, le chef du village, un agriculteur parent d'élève.


La première urgence est le mobilier scolaire.


Difficile de travailler correctement dans de telles conditions !


Kan Kélé a fait réaliser, par un artisan local, des tables et des bancs...



... en remplacement du mobilier délabré.
La suite des travaux (enduits sur les murs, pose de volets et de portes, création de toilettes) est inscrite dans un prochain projet.

________________________________________

Sur le fleuve Mékong, l'île de Donkô accessible en pirogue possède une petite école, mais, depuis plusieurs années, les enfants n'ont pas de livres scolaires à leur disposition. Pour pallier à ce manque, nous avons réussi grâce à des relations locales, à commander les ouvrages à Ventiane, la capitale, les faire acheminer par bus jusqu'à Packsé et les transporter sur l'île, jusqu'à l'école.




Impatience et curiosité !


Notre combat pour un meilleur accès à l'éducation.

_______________________________________________________

Dans la zone de montagnes, les villages occupés par des ethnies minoritaires sont le plus souvent laissés pour compte.

Dans le village de Kok Phung, nous avons constaté que la priorité des habitants était de se protéger du froid.
A 1400 mètres,
la nuit, la température descend souvent à 4° C, et faute de moyens, de nombreuses familles ne disposent pas de couvertures et de vêtements chauds.


Les habitations traditionnelles sont construites sur pilotis pour se protéger des animaux nuisibles.
(serpents et autres réjouissances...)


Ici, pas d'école ! Les enfants sont très tôt amenés à aider les parents dans des travaux (approvisionnement en eau depuis la rivière,
cultures maraichères pour assurer les repas...)


23 familles, les plus pauvres ont été sélectionnées pour recevoir couvertures et vêtements chauds.
(Ici, une grand-mère avec sa petite fille qu'elle élève seule)


Les bonnets tricotés par les "petites mains" de l'association A.L.S. ont remporté un franc succès!




Un peu de chaleur pour réchauffer les corps et les cœurs.

Tous ces éléments, ainsi que les futurs projets, seront développés lors de la prochaine Assemblée Générale.







 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018