Nouvelles d'Afrique


Samedi 16 janvier : Le trajet jusqu’à Dapaong s’est bien effectué. La grande descente «de la mort» est toujours aussi dangereuse, les énormes camions qui viennent de Lomé la pratiquent à 5 km/h et malgré cela, deux d’entre-eux viennent «d’aller dans le décor».

Arrivés à Dapaong, pas de chance côté «cyber», la liaison Internet est très mauvaise et le matériel complètement H.S. . Au bout d’une heure, je renonce, il faudra attendre l’arrivée à Ouaga. !
La route est toujours aussi difficile à pratiquer, (il y a plus de trous que de goudron!). Le passage des frontières s’effectue sans problèmes. Arrivés à Bitou, nous décidons d’obliquer vers l’est pour rejoindre Tiébélé par une piste en latérite.

A la nuit tombante nous nous arrêtons à Zabré pour passer  une nuit assez folklorique dans un centre de formation qui sert plus ou moins «d’hôtel» !

 
 Revenir en haut de la page 
Association Kan Kélé, Réalisé par Jidé - 2008/2018